Devant la recrudescence des signalements de violences conjugales depuis le début du confinement, de nouveaux dispositifs d’alertes ont été mis en places par le gouvernement ou des associations.
  • Possibilité d’envoyer un SMS au 114 pour les personnes se sentant en danger. Initialement destiné aux femmes sourdes et malentendantes, le dispositif a été étendu à toutes les femmes victimes de violences, qui confinées, peuvent être dans l’impossibilité de téléphoner devant leurs compagnons.
  • Dispositif d’alerte dans les pharmacies avec le mot clé “ Masque 19” , ou bien un point noir au feutre dans la paume de la main à montrer au pharmacien afin qu’il puisse avertir les forces de l’ordre.
  • En cas d’urgence, il y a toujours la possibilité de contacter le 17 ou de se signaler sur stop-violences-femmes.gouv.fr, ou des policiers et des gendarmes formés lancent des enquêtes et des interventions
  • Possibilité aussi de se renseigner sur arretonslesviolences.gouv.fr, 24h/24 et 7J/7.
  • Le 3919 reste d’actualité du lundi au samedi de 9h à 19h
  • Il existe aussi une application, App-Elles, qui permet de prévenir simultanément 3 de ses proches ( qui peuvent soit déclencher les secours soit se rendre sur place), de donner sa position gis, de déclencher un enregistrement sonore.
  • Pour s’informer sur leurs droits, les femmes peuvent se rendre sur le site de la FNCIDFF, le Fédération Nationale des Centres d’Informations sur les Droits des Femmes et des Familles